Témoignages et rapports de volontaires

Au retour de leur mission de Congé Solidaire, tous les volontaires remplissent un rapport de mission.Un indice de satisfaction des volontaires1 de 4,7/5 en 2016.

Corinne est partie au Népal (Kathmandu)
du 06/05/2017 au 20/05/2017 sur le projet n°1981 (Cuisine)

Première entrevue avec Ritu, première appréhension: Ouf! Elle parle parfaitement l'anglais sans accent népalais, je la comprends très bien moi qui me débrouille avec la langue de Shakespeare sans la maîtriser totalement.

Premier cours avec les participants, deuxième appréhension: Vais je les comprendre tous? La séance d'introduction que j'ai préparée va t-elle leur convenir? Je sais l'importance du premier contact déterminant pour la suite.
Première question, premières réponses à transcrire sur le paperboard. Ils n'ont pas tous l'accent de Ritu. Et si je me trompe en écrivant? Une idée me vient et je demande: Quelqu'un veut- il être mon assistant pour écrire les réponses au tableau? Deuxième ouf. Finalement tout se passe bien, je suis bien les conseils précieux de Claire qui avait assuré la formation avant départ. Je termine en temps voulu par: "Dans quinze jours vous serez capables de...". Je suis rassurée. Mission accomplie...pour le premier jour.

Deuxième cours, pas d'appréhension: Je savais que l'expérience des mains sales sur le pain allait leur plaire et ce fut le cas. Tous les participants s'en donnent à coeur joie aussi bien pour l'expérience que pour le lavage méticuleux des mains. Ils proposent même de se mettre en groupe pour écrire une chanson sur le "good handwashing": Au delà de mes attentes.

Troisième cours sur la réalisation des confitures, troisième appréhension: Pourvu qu'ils ne ratent pas "le setting point" et que je puisse gérer les trois groupes en même temps. Tout de suite un challenge s'installe entre eux: Qui va réussir la meilleure confiture? Ils m'impressionnent tous par leur maîtrise de la cuisson, toutes les étapes se succèdent avec facilité. Les confitures sont prêtes, mais il faudra attendre le lendemain pour les goûter.

Quatrième cours, évaluation gustative, pas d'appréhension, juste le plaisir de tous les retrouver et celui de goûter les confitures. Ambiance bon enfant teintée de compétition. On définit des critères, on essaie de mettre des notes objectives, une confiture se démarque: prune cannelle, un vrai régal reconnu par tous.
.......
Dernier jour, bilan, suite à donner au projet, diplômes avec tout le cérémonial nécessaire et ..... BRUNCH avec croissants, baguettes, beurre et ...confitures et plein de plats délicieux: ambiance joyeuse bienveillante pleine de reconnaissance mutuelle.
MISSION ACCOMPLIE

Helene est partie en Guadeloupe (Bouillante)
du 06/05/2017 au 20/05/2017 sur le projet n°1692 (Faune marine)

Gautier est parti au Cameroun (Ebodjé (village à 50 Km De Kribi))
du 29/04/2017 au 13/05/2017 sur le projet n°2220 (Faune marine)

Lors de mon séjour au Cameroun, j'ai été confronté à :

- Des conditions de vie plus précaires que celles auxquelles nous sommes habitués. Néanmoins, être confronté à des conditions de vie plus précaires permet de se recentrer entièrement sur les missions et l'objectif de notre venue ainsi que de découvrir le quotidien des populations locales.

- Des populations locales accueillantes et bienfaisantes : chaque contact avec les populations locales, à savoir les membres de l'association, les villageois ou les guides, s'est avéré très cordial et amical. Nous avons longuement partagé et échangé sur les coutumes de nos pays respectifs, sur nos impressions ainsi que sur les actions à développer pour mener à bien l'objectif de la mission. La rencontre avec les locaux est l'un des points les plus enrichissantes de cette aventure.

- Des conditions de travail idéales : lors de nos différentes actions (sensibilisation, collecte des déchets, patrouilles nocturnes), nous avons systématiquement été briefé et encadré par les membres de l'association, ce qui est extrêmement appréciable.

Pour conclure, je suis ravi d'avoir réalisé cette expérience inoubliable et je recommanderai vivement à mon entourage de réaliser une telle mission, très enrichissante sur le plan humain.



Antoine est parti au Cambodge (Kampot)
du 22/04/2017 au 06/05/2017 sur le projet n°2238 (Web)

La vie en Asie est considérablement différente de ce que l'on peut connaître en occident, et il vaut mieux en être conscient avant de débarquer là-bas ! Néanmoins, il se trouve que c'est une région que j'affectionne tout particulièrement, et j'essaye de m'y rendre régulièrement, car il y a tant de choses à découvrir , et à partager avec les habitants...
Après plus de 24h à sillonner les espaces aériens internationaux, une nuit et une visite express de Phnom Penh, on reprend la route sous 40°C, et il nous faudra presque quatre heures en voiture pour parcourir les 140km qui sépare Kampot de la capitale. Ainsi, le ton est donné !

Cependant, c'est le directeur de l'organisation que nous souhaitons aider, qui nous a récupéré pour nous amener à Kampot, et c'est avec plaisir, et un peu d’appréhension, que le contact se fait enfin entre lui, et Rémi et moi-même.
(nous avons eu la chance de pouvoir partir à deux pour réaliser un site internet pour l'organisation Samaky).
Pour tout avouer, il s'agit d'un premier projet, pour un nouveau partenaire de PU... et nous avions donc absolument aucune idée de ce à quoi nous attendre. Le besoin était très vaste : créer un site internet...
Il se trouve que le contact est très vite bien passé entre les différents membres de l'association et nous, volontaires. Il se sont rapidement montrés très reconnaissants que nous soyons là pour les accompagner, et se sont toujours montré disponibles, aimables, et plein de bonne volonté.

Les conditions de vie étaient impeccables sur place : nous avions un budget pour subvenir à nos besoins en terme de logement, de déplacement ou de repas. Une guesthouse nous avait été attribué, en plein dans le centre ville et pas très loin des bureaux de l'organisation, mais nous avons vite changé de repère, lassés de partager nos chambres avec un certain nombres d'indésirables (cafards!). Mais il faut dire, nous avions l'embarras du choix pour tout ce qui fût guesthouse ou restaurants. De même, si vous souhaitez vous déplacez, vous ne pouvez pas faire 2 pas sans vous faire héler par un tuktuk qui souhaite vous amenez quelque part ! Bref, c'est bon d'être de retour en Asie !
On s'habitue vite aux 2/3 douches par jour, aux breakfast à base de poisson/riz, et surtout à transpirer 24h sur 24, et à boire en conséquent pour former un cycle sans fin d'entré/sortie d'eau !
Nous prenons surtout de plus en plus de plaisir à travailler avec Samaky, et dés le 1er jour, nous avons le droit à une visite complété de tous les endroits de la région que l'organisation aide, des différentes écoles aux marchands d’huîtres chaudes sur la route, en passant par les villages de pêcheurs.. Et nous avons même droit à nous aventurer dans des jardins reculés pour cueillir les mangues qui nous aideront à prendre des forces pour notre travail !

En ce qui concerne la mission en tant que telle, nous sommes vite surpris de constater qu'un site a déjà été développé il y a 3 ans, mais que l'organisation n'en avait pas les accès, et ne pouvait rien en faire... Le pire étant que le site était vide, mise à part quelques articles qui définissaient des termes en java... rien à avoir avec l'activité de Samaky en somme !
Le besoin est donc très vite décelé : rendre l'indépendance de la gestion du site web à Samaky, et apporter toutes les modifications nécessaires pour que le site diffuse toute l'information voulue.
La partie la plus ardue s'avéra être de récupérer tous les accès, et de pouvoir développer le site sans avoir accès à la base de données..
Mais avec beaucoup de patience, et beaucoup d'échanges avec les différents membres, nous finissons la mission avant son terme : le site est opérationnel !
Et même mieux, nous avons pu formé différentes personnes pour utiliser le site de façon indépendante (ajouter/modifier du contenu), et ce sans qu'ils aient à touché une seule ligne de code. Et nous leur avons également laissé une documentation complète qui leur permettra de toujours pouvoir se dépatouiller.

En bref, cette mission fût une belle occasion de pouvoir apporter nos compétences à une organisation qui en avait vraiment besoin. Ce site leur permettra de pouvoir communiquer plus facilement, et donc obtenir plus de partenariats, et qui sait, aider plus de monde ?!
Le rythme était intense entre phase de développement, brainstormings avec l'équipe, et visite des alentours lors des fins d'après-midi (Kampot est mondialement reconnu pour son poivre, et il faut dire que ses plantations sont très impressionnantes !). Le plus challengeant ici, ce fût de s'assurer qu'ils comprenaient bien nos explications, et qu'ils soient autonomes avant notre départ, ce qui fut fait à grande dose de travaux pratiques ! Nous avons certes donné beaucoup de notre temps, et de notre sueur (!), mais nous avons récupéré au moins autant. Nous avons eu beaucoup d'échanges avec eux sur beaucoup de choses, et pas simplement le cadre de notre mission, et c'est toujours inouï de pouvoir ressentir la vie des cambodgiens de leur propre point de vue.

Nous avons aujourd'hui encore des contacts réguliers par email avec eux, notamment pour continuer à les conseiller/aider lorsqu'ils en ont besoin. Mais c'est avec le cœur léger que nous sommes repartis, de savoir que nous avons pu leur donner toutes les clés qui leur manquer sur ce fameux site internet.

Amaury est parti en Guadeloupe (Bouillante)
du 22/04/2017 au 06/05/2017 sur le projet n°1692 (Faune marine)

La maison est idéalement située, à mi-chemin entre les plages de comptage-traces et la baie de Malendure. Il y a de nombreux commerçants à proximité : vendeurs de légumes, supérette, restaurants, etc.

Aurélien est parti au Cambodge (Phnom Penh)
du 15/04/2017 au 29/04/2017 sur le projet n°2053 (Gestion de projets)

Les deux semaines de mission ont été passionnante et très enrichissante. J'ai apprécié mettre à disposition mes compétences professionnelles (marketing stratégique, création de business model, business plan, analyse des chiffres) pour un business concret local.
La collaboration avec Vanna m'a beaucoup apporté, et c'est une personne très attachante qui donne envie de tout faire pour que son projet marche.
Elle m'a, avec son fils, fait découvrir des traditions locales passionnantes et m'a accompagné le dernier jour au marché russe pour me faire acheter les bons souvenirs et négocier au bon prix :)

Brtef une expérience inoubliable avec des rencontres humaines plus qu'enrichissantes!

Martine est partie au Bénin (Natitingou)
du 09/04/2017 au 23/04/2017 sur le projet n°1702 (Bureautique)

J'ai vécu une expérience de vie formidable avec de belles rencontres et des échanges inter culturels passionnants.

Un séjour magnifique dans la pension de sœurs où j'étais hébergée.

Un relationnel formidable avec les élèves avec lesquels j'ai pu échanger et surtout la Directrice de l'ASFAB qui est un personnage absolument formidable et admirable !

J'ai eu comme cadeaux des chansons, des rires et des lettres qui m'ont beaucoup émue.

Jean Pierre est parti au Bénin (Parc National De La Pendjari)
du 09/04/2017 au 23/04/2017 sur le projet n°1825 (Faune)

Conditions de vie marquées par la chaleur tout au long de notre sejour au Nord Bénin.
Pas dimprevus notoires sur cette mission .Nous avons eté tres bien reçus par l hotel Penjari.
Je souligne que j ai remis via Planete Urgence Tanguieta une clef usb contenant des photos et des films en haute definition afin que ces documents soient éventuellement utilises pour une illustration du site web de la Penjari. Cette promptitude est un gage d efficacité
j avais apporte mon propre ordinateur pour le tri et traitement en temps réel de mes photos

Par ailleurs Florent le guide qui nous accompagne la deuxième semaine ( et qui apparaît sur la vidéo you tube fevrier 2016)lsouhaite une clef usb contenant ce film

https://youtu.be/kWNZZ6z77y8

il peut a peine le lire dans un cyber de Nattitingou -les plus septentrionaux du Benin et souhaiterait le montrer sur pc au staff résident dans la penjâri . je rappelle l impossibilité de downloader les films you tube même en France sauf abonnement spécifique
en conséquence il faudrait que les auteurs du montage donnent une copie de ce film



Parilleurs l utilisation de la fonction tableau croise dynamique nous a permis d agréger les données saisies sous forme statistique et dont vous avez la teneur quelques paragraphes au dessus

1 Une des questions du rapport de mission demande au volontaire un "niveau de satisfaction général" sur sa mission de Congé Solidaire. A partir des réponses à cette question fermée à laquelle le volontaire peut répondre par passable, satisafaisante ou excellente, nous calculons cet indice de satisfaction.